"Comparaison n'est pas raison"...mais quand même, de temps en temps, il est bon de rappeler qu'une numérisation de film argentique peut s'avérer désastreuse vu les limitations des scanners utilisés.

En l'occurrence, à l'atelier nous avons un iQsmart3 et un V750 sous la main, pour deux usages très distincts : petite bureautique et scan A4 maxi avec l'Epson V750, et numérisation A3 et scan de film à fort taux d'agrandissement avec l'iQsmart.

Voici une copie-écran à 100% dans Photoshop d'une même image, film argentique 6x6 "compliqué" parce que contre-jour violent et donc densité importante, plus exposition de l'image un peu sous-exposée = maximum de complication à numériser!

Ici pas de surprise, la densité de lecture de l'iQsmart3 fait la différence, l'optique aussi, le grain est là, c'est sans appel et sans comparaison possible pour ce rapport d'agrandissement...

je vous laisse deviner...

Donc, pour vos numérisations, deux stratégies possibles : un archivage rapide et une indexation en moyenne définition avec le V750, c'est le plus pratique pour cet usage, et pour un bel agrandissement, pour chercher "le grain" et exploiter toute la dynamique du film un passage par l'iQsmart3 est nécessaire !

PS : pas de débat "stérile" pour autant SVP... ces deux scans sont de bons scans, mais pour leurs usages respectifs uniquement (surtout ne pas prendre les vessies du V750 pour la lanterne de l'iQsmart3 :-))...